Biodiversité

Articles avec le tag ‘Biodiversité’

Connaitre le diable de Tasmanie (apparence et caratéristiques)

Si vous vous interessez à cet animal emblématique vous trouverez sur cet article un grand nombre d’informations

Apparence et caractéristiques

A quoi ressemblent-ils?
Le plus grand marsupial carnivore survivant, le diable a une forme trapu avec une tête large et courte, et queue épaisse(la plupart des marsupiaux stockent leur graisse dans leur queue et une grosse queue est habituellement un signe que le diable est en forme et en bonne santé).
La peau est noire avec des taches blanches sur la croupe et la poitrine. La taille du corps est également très variable, en fonction de l’alimentation et de l’habitat. Les mâles adultes sont généralement plus grands que les femelles adultes. Les gros mâles pèsent jusqu’à 12 kg, et mesure environ 30 cm de hauteur à l’épaule. Une femelle adulte pèse en moyenne de 7 ou 8 kg.

D’où trouvent-ils leur nom?
Quand les colons européens ont vu cet animal ils ont entendu des cris et des grognements vraiment étranges.
Ils ont d’abord imaginé que c’était des chiens de l’enfer avec un corps noir, des oreilles rouges et des dents pointues.

Pourquoi sont-ils noir avec des taches blanches?
De nombreux prédateurs ont des motifs en noir et blanc comme des diables (d’autres exemples sont celui de l’orque et de l’épaulard).
Ce modèle d’éclat noir et blanc semble être une adaptation pour dissimuler le profil de l’animal(pour ses proies)
Il sert de camouflage, ce qui le rend difficilement repérable par ses proies.

Pourquoi leur tête est-elle grosse?
Les têtes des diables adultes sont énormes par apport à leur corps plus particulièrement celles des vieux mâles. Les mâles adultes sont en concurrence les uns avec les autres pour les femelles. Une fois victorieux, ils ont besoin de soumettre les femelles pour s’accoupler avec elles.
Leur régime alimentaire sont principalement des charognes.
Broyer des os, fendre des peaux épaisses sont des choses que les diables les plus âgés doivent être capable de faire. Chez les males très âgés, la tête et le cou peuvent représenter près d’un quart du poids de l’animal.

Pourquoi leurs moustaches sont longues?
Non seulement leurs moustaches sont longues, mais en plus elles sont nombreuses.
Elles sont en touffes sur le dessus de la tète et à coté de leur bouche.
Ces longues moustaches leur servent à se repérer dans l’obscurité. Elles permettent aussi d’assurer un certain espace entre eux-mêmes lorsqu’ils se nourrissent de charognes ensemble. Si moustaches des diables ne se touchent pas les uns les autres quand ils se nourrissent, ils savent qu’ils ne peuvent pas se mordre.

Pourquoi leurs oreilles sont-elles rouges?
Les oreilles sont glabres, avec une peau très fine. Quand ils sont stressés ou très excités les oreilles saignent, les faisant ainsi apparaître en rouge

Pourquoi certains diables de Tasmanie ont des cicatrices sur la croupe ou le cou?
Les cicatrices sur la croupe sont principalement dues lorsqu’ils se poussent entre eux pour avoir accès à la nourriture(il est fréquent de voir trois ou quatre diables tenir un morceau de viande en même temps avec les dents.
Il vaut mieux se faire mordre à la croupe(la peau est épaisse à cet endroits)que sur la figure.
Les cicatrices sur le cou indiquent généralement l’animal est une femelle. Elles sont causées par des males les tenant lors de l’accouplement.

Leurs dents
Les diables de Tasmanie ont des dents pour toute leur vie. Elle se développent à environ 4 mois, car c’est vers cet âge qu’ils commencent à manger des aliments solides.

Le diable de Tasmanie menacé de disparition

Pendant presque un siècles les diables de Tasmanie, espèce carnivore autrefois considérées comme nuisible était tués par l’homme. Il devinrent rares jusqu’à ce qu’une lois voté en juin 1941 les protégèrent; à ce moment leur nombre est reparti à la hausse.
Mais depuis 1996 une grave maladie affecte cette espèce. Il s’agit d’une tumeur faciale qui se caractérise par un cancer autour de la bouche ou de la tête. La maladie, contagieuse se transmet par morsure. Une des conséquences que cette tumeur engendre est que les diables se retrouvent dans l’incapacité de se nourrir. Lire la suite de cette entrée »

La flore en Tasmanie, une grande richesse de la nature

La biodiversité végétale de la Tasmanie est très importante et comprend des milieux allant des prairies des Midlands aux forêts d’eucalyptus. Beaucoup d’espèces florales sont endémiques à la Tasmanie, et certaines sont affiliées à des espèces d’Amérique du Sud et de Nouvelle-Zélande au travers d’ancêtres communs qui poussaient sur le supercontinent du Gondwana, il y a 50 millions d’années. On retrouve dans cette ile des formes de fougères comme la fougère arborescente, des forêts de myrtle beech (entre autres sur les pentes de Cradle Mountain) et des forêts côtières d’eucalyptus et conifères (à proximité de Maria Island). Lire la suite de cette entrée »

La grenouille des arbres(ou rainette de Tasmanie)

Cette grenouille  dont le nom scientifique est burrowsae Litoria est une espèce de grenouille qui se trouve sur la côte ouest de Tasmanie.
la burrowsae Litoria est de loin le plus grand genre de grenouilles australiennes. En effet, elle représente plus du quart des 204 espèces de grenouilles actuellement répertoriées en Australie. Il est probable que d’autres études de ce groupe, très diversifié permette au genre d’être partagés .
La Rainette Tasmanie est  attrayante, avec un dos vert, souvent à motifs de brun, la face inférieure est blanche et granuleuse. Elle peut atteindre jusqu’à 60 mm de long .
L’accouplement a lieu principalement au printemps et en été, mais l’espèce peut se reproduire de façon opportuniste à tout moment de l’année après de fortes pluies; entre 70 et  120 œufs sont pondus en groupes, dans les zones de végétation submergée. Les têtards vivant dans les marres, les lacs ou dans l’eau à faible courant. Le stade larvaire dure pendant 7-8 mois avec des têtards atteignant jusqu’à 85 mm de longueur.

Les échidnés

Connaissez-vous cet animal ressemblant à un hérisson? Les échidnés sont des petits mammifères couverts de poils grossiers et des épines, mesurant autour de 15 centimètres. Superficiellement, ils ressemblent aux fourmiliers d’Amérique du Sud et d’autres mammifères comme les épineux porcs-épics, cela est dû à une évolution convergente. Ils ont le groin, qui ont à la fois les fonctions de la bouche et le nez. Leurs museaux sont allongés et minces. Ils ont des membres très courts, solides avec de grandes pinces et pelles puissantes ainsi qu’une petite bouche et une mâchoire édentée. Ils se nourrissent à l’aide de leur longue langue gluante, qui sort de leur museau, pour recueillir leurs proies. Les échidnés vivent généralement en solitaire.

Il existe actuellement quatre espèces, qui, avec l’ornithorynque, sont les seuls membres survivants de cet ordre et sont les seuls mammifères qui pondent des œufs. Bien que le régime alimentaire des échidnés se compose principalement de fourmis et de termites, ils n’ont qu’un rapport lointain avec les vrai fourmiliers d’Amériques. Les échidnés sont nommés d’après un monstre dans la mythologie grecque.

La Tasmanie dans le futur

Que deviendra la Tasmanie dans 10 ans? 20 ans? 50 ans? 100 ans? Depuis que l’homme a colonisé cette ile en1803, il a été responsable de la disparition de plusieurs espèces animales dont celle de la thylacine.

Aujourd’hui pour faire  place aux plantations et aux habitations, l’homme est entrain de détruire sa foret, ce qui est mauvais pour l’écosystème(cela réduit l’habitat de certaine espèces animales entre autre). L’homme va-t-il continuer à maltraiter la Tasmanie? Est-ce que dans le futur la Tasmanie sera « détruite »?la même qu’aujourd’hui? Il vaudrait mieux que la nature reprenne ses droits et règne à nouveaux sur ses terres.

Est-ce que l’homme est vraiment mauvais au point qu‘il ne doit plus y mettre les pieds? Non, c’est sur qu’en quittant l’ile et en la laissant déserte, son état ne pourra pas empirer, mais nous pouvons  mieux faire que de «laisser la nature tranquille», c’est-à-dire apporter notre bienfait comme la protéger.

 Voici comment il faudrait que les choses évoluent: on laisse tous les villages et les villes désertes, on ne se limite qu’à la ville d’Hobart, bien séparée de reste de l’ile avec seulement quelques réseaux routiers qui ne serviront à rien d’autre qu’a faire des excursions et à admirer les merveilles de la nature. Des avions survoleront et des tours de contrôles seront installées pour vérifier la tendance générale(apparition d’incendie, braconniers sévissant, maladie affectant certaines espèces comme c’est le cas pour le diable de Tasmanie, espèces animale mise en danger par une autre).

Twitter
Facebook
Google+
Vente de sites