Articles avec le tag ‘Tasmanie’

Le tigre de Tasmanie serait toujours en vie

Appelé aussi « Thylacine », cet animal considéré comme éteint depuis 77 ans, n’aurait pas encore réellement rejoint le clan des animaux disparus. Il pourrait être bel et bien vivant. C’est ce qu’affirme un groupe de naturalistes britanniques.

Le dernier individu est mort au Zoo de Hobart, le 7 septembre 1936. Néanmoins, on disposerait de plusieurs preuves de la présence des thylacines, dans plusieurs régions assez reculées du Nord-Ouest de la Tasmanie. Selon les zoologistes, des témoins qualifiés de « très crédibles » auraient aperçu l’animal. En outre, de nombreux échantillons d’excréments pouvant appartenir à ce mammifère auraient été découverts dans les mêmes régions. Ces derniers sont conservés dans de l’alcool et ont été envoyés à des laboratoires pour une analyse ADN.

Le sujet sur la disparition de cet animal divise la communauté scientifique. En effet, si pour certain la probabilité de son existence est très faible, d’autres pensent qu’il n’y a aucun doute sur sa présence dans les zones isolées de l’ile ; certaines régions de Tasmanie sont si reculées, il y a tellement d’espèces-proies et énormément de témoins qui connaissent bien la zone. Il existerait donc toujours une population considérable de l’espèce.

Aujourd’hui même nous avons encore des témoignages de sa présence. De nombreux habitants l’auraient repéré ces dernières années.

Les crypto-zoologistes ont mis en place de nombreux appâts et ont dissimulé un grand nombre de caméras dans la zone.

Ce n’est pas la première fois que des chercheurs tentent de prouver l’existence du tigre de Tasmanie. En revanche, le gouvernement tasmanien a toujours estimé qu’il n’existait aucune preuve concluante que l’espèce aurait survécu.

Cependant les personnes qui ont déclaré avoir vu l’animal n’ont rien à gagner à dire ce genre de choses. Il pourrait y avoir au moins 300 tigres de Tasmanie en liberté, d’autant que ces animaux évitent l’homme.

La Tasmanie va renforcer son dispositif dans la lutte contre les feux de foret l’été prochain

L’ile, comparée au continent, possédant peu de zones désertes est plus sujette au feu de foret. Pour l’été prochain (De Décembre à fin Mars), les agences de lutte contre les incendies de Tasmanie vont bénéficier de moyens supplémentaires.

Avec l’aide du Centre National de lutte contre l’incendie aérienne (ANCA), le service des incendies tasmaniens (TFS), le service des parc et de la vie sauvage de Tasmanie a obtenu l’accord pour avoir cinq avions bombardier d’eau.

Les fournisseurs privilégiés viendront des états du Queensland, de la Nouvelle-Galles du Sud et de Victoria, ce qui fera deux avions destinés pour le nord de l’Etat et trois autres pour le sud, mais la position des aéronefs pourra être réajustée en fonction des besoins et des risques des feux de brousse.

Par ailleurs, la capacité de surveillance pourra être augmentée suivant les besoins à l’aide de la compagnies d’hélicoptères locale au cours de cette saison.

Ces avions de lutte contre les incendies hautement spécialisés sont pris en charge grâce à un financement du gouvernement australien. Ces cinq avions offrent une excellente souplesse et seront utilisés pour un certain nombre de rôles, y compris les bombardements de l’eau, la cartographie, le transport des équipes et du matériel ainsi que la transmission des informations. Le point le plus fort est que la capacité de largage d’eau combinée de ces avions sera significativement augmentée.

A la découverte de la plus belle région d’Australie

La Tasmanie est l’ile et l’état le plus au sud de l’Australie. Il y a dix mille ans elle était rattachée au continent lorsque le niveau des océans était plus bas. Cette région est caractérisée par le fait qu’elle est plus froide, humide et dense en forets, contrairement au continent où l’on trouve beaucoup de zones arides et sans intérêt.
Les deux principales villes sont Hobart, la capitale située au sud et Launceston, vers le Nord. Si dans ces villes, les activités ne manquent pas, c’est surtout là où vous pouvez vous renseigner sur les nombreux parcs, réserves naturelles et autres attractions avant de faire une immense escapade dans la nature.

Bien qu’une partie de l’ile ait subi la déforestation de l’homme, de nombreux endroits restent à explorer. Dans des régions il existe des routes et des sentiers pour circuler ou se repérer, mais dans d’autres c’est le grand sauvage et il faut aimer faire de la randonnée.

Une des façons très captivante de découvrir la Tasmanie est en voiture, grâce à ses routes qui sillonnent de nombreuses montagnes et qui offrent des vues saisissantes. Vous pourrez prendre le temps de vous arrêter et de faire quelques promenades à travers d’étranges paysages. Les lacs et rivières abondent également.

Venez découvrir les espèces endémiques peuplant cette ile, dont l’emblème est le diable de Tasmanie (menacé de disparition). Sur ce blog vous trouverez un grand nombre d’informations sur cet animal et son actualité :

son histoire

son mode de vie

son mode de reproduction

son comportement

ses aptitudes

son apparence et ses caractéristiques

d’autres informations concernant cet animal

Une autre espèce emblématique mais officiellement éteinte est le tigre de Tasmanie. Mais officieusement qu’en est-il réellement ? Pour le savoir venez explorer cette ile qui regorge d’endroits à découvrir !

Jetez un coup d’œil sur nos photos !

Connaitre le diable de Tasmanie (apparence et caratéristiques)

Si vous vous interessez à cet animal emblématique vous trouverez sur cet article un grand nombre d’informations

Apparence et caractéristiques

A quoi ressemblent-ils?
Le plus grand marsupial carnivore survivant, le diable a une forme trapu avec une tête large et courte, et queue épaisse(la plupart des marsupiaux stockent leur graisse dans leur queue et une grosse queue est habituellement un signe que le diable est en forme et en bonne santé).
La peau est noire avec des taches blanches sur la croupe et la poitrine. La taille du corps est également très variable, en fonction de l’alimentation et de l’habitat. Les mâles adultes sont généralement plus grands que les femelles adultes. Les gros mâles pèsent jusqu’à 12 kg, et mesure environ 30 cm de hauteur à l’épaule. Une femelle adulte pèse en moyenne de 7 ou 8 kg.

D’où trouvent-ils leur nom?
Quand les colons européens ont vu cet animal ils ont entendu des cris et des grognements vraiment étranges.
Ils ont d’abord imaginé que c’était des chiens de l’enfer avec un corps noir, des oreilles rouges et des dents pointues.

Pourquoi sont-ils noir avec des taches blanches?
De nombreux prédateurs ont des motifs en noir et blanc comme des diables (d’autres exemples sont celui de l’orque et de l’épaulard).
Ce modèle d’éclat noir et blanc semble être une adaptation pour dissimuler le profil de l’animal(pour ses proies)
Il sert de camouflage, ce qui le rend difficilement repérable par ses proies.

Pourquoi leur tête est-elle grosse?
Les têtes des diables adultes sont énormes par apport à leur corps plus particulièrement celles des vieux mâles. Les mâles adultes sont en concurrence les uns avec les autres pour les femelles. Une fois victorieux, ils ont besoin de soumettre les femelles pour s’accoupler avec elles.
Leur régime alimentaire sont principalement des charognes.
Broyer des os, fendre des peaux épaisses sont des choses que les diables les plus âgés doivent être capable de faire. Chez les males très âgés, la tête et le cou peuvent représenter près d’un quart du poids de l’animal.

Pourquoi leurs moustaches sont longues?
Non seulement leurs moustaches sont longues, mais en plus elles sont nombreuses.
Elles sont en touffes sur le dessus de la tète et à coté de leur bouche.
Ces longues moustaches leur servent à se repérer dans l’obscurité. Elles permettent aussi d’assurer un certain espace entre eux-mêmes lorsqu’ils se nourrissent de charognes ensemble. Si moustaches des diables ne se touchent pas les uns les autres quand ils se nourrissent, ils savent qu’ils ne peuvent pas se mordre.

Pourquoi leurs oreilles sont-elles rouges?
Les oreilles sont glabres, avec une peau très fine. Quand ils sont stressés ou très excités les oreilles saignent, les faisant ainsi apparaître en rouge

Pourquoi certains diables de Tasmanie ont des cicatrices sur la croupe ou le cou?
Les cicatrices sur la croupe sont principalement dues lorsqu’ils se poussent entre eux pour avoir accès à la nourriture(il est fréquent de voir trois ou quatre diables tenir un morceau de viande en même temps avec les dents.
Il vaut mieux se faire mordre à la croupe(la peau est épaisse à cet endroits)que sur la figure.
Les cicatrices sur le cou indiquent généralement l’animal est une femelle. Elles sont causées par des males les tenant lors de l’accouplement.

Leurs dents
Les diables de Tasmanie ont des dents pour toute leur vie. Elle se développent à environ 4 mois, car c’est vers cet âge qu’ils commencent à manger des aliments solides.

L’histoire du diable de Tasmanie

On a découvert dans plusieurs régions d’Australie des fossiles et des os de diables de Tasmanie.
Ceci est donc la preuve qu’il a bien habité le continent australien.
Selon des estimations il se serait éteint sur le continent, il y a environ 400 ans, soit avant la colonisation européenne.
Cette extinction est probablement due à l’aridité croissante et la propagation du dingo(chien sauvage originaire d‘Asie du Sud-est et introduit en Australie par l‘homme 4000 ans auparavant) qui a perturbé l’écosystème du continent.
La Tasmanie, fut épargnée de la menace du dingo grâce aux détroit de 240km qui la séparent du pays. Lire la suite de cette entrée »

Le diable de Tasmanie menacé de disparition

Pendant presque un siècles les diables de Tasmanie, espèce carnivore autrefois considérées comme nuisible était tués par l’homme. Il devinrent rares jusqu’à ce qu’une lois voté en juin 1941 les protégèrent; à ce moment leur nombre est reparti à la hausse.
Mais depuis 1996 une grave maladie affecte cette espèce. Il s’agit d’une tumeur faciale qui se caractérise par un cancer autour de la bouche ou de la tête. La maladie, contagieuse se transmet par morsure. Une des conséquences que cette tumeur engendre est que les diables se retrouvent dans l’incapacité de se nourrir. Lire la suite de cette entrée »

L’économie de la Tasmanie

En Tasmanie les principales ressources économiques sont les:
-Les exploitations minières (cuivre, zinc, étain, fer)
-L’agriculture(raisin, pommes, citrouilles, pommes de terre..)
-L’exploitation forestière
-Le tourisme:depuis 2001, la Tasmanie connaît une transformation positive. Les conditions économiques favorables en Australie, des billets d’avion moins chers et deux nouveaux ferries Spirit of Tasmania ont contribué à ce nouvel élan de l’industrie touristique.
Le tourisme représente une part importante de l’économie tasmanienne. On trouve beaucoup d’attractions touristiques liées à la nature: pêche, randonnées, croisières-découvertes, zoos et de nombreuses excursions autour de l’île en faisant découvrir les paysages de la Tasmanie (Wine glass bay, Craddle Mountain, Bay of fire, etc.). Lire la suite de cette entrée »

La flore en Tasmanie, une grande richesse de la nature

La biodiversité végétale de la Tasmanie est très importante et comprend des milieux allant des prairies des Midlands aux forêts d’eucalyptus. Beaucoup d’espèces florales sont endémiques à la Tasmanie, et certaines sont affiliées à des espèces d’Amérique du Sud et de Nouvelle-Zélande au travers d’ancêtres communs qui poussaient sur le supercontinent du Gondwana, il y a 50 millions d’années. On retrouve dans cette ile des formes de fougères comme la fougère arborescente, des forêts de myrtle beech (entre autres sur les pentes de Cradle Mountain) et des forêts côtières d’eucalyptus et conifères (à proximité de Maria Island). Lire la suite de cette entrée »

Le diable de Tasmanie

C’est un animal emblématique de la province Australienne; il est le symbole des parcs nationaux de cette ile et de l’équipe de football australien de Tasmanie. C’est devenu le plus grand marsupial carnivore en Australie après la disparition(?) du tigre de Tasmanie. Ce marsupial carnivore aux allures d’ourson, qui pèse jusqu’à 10 kg et peut mesurer 80 cm de long sans la queue, a la taille d’un petit chien, mais est plus musculeux, et son pelage est noir tacheté de blanc. La puissance de ses mâchoires est trois fois supérieure à celle d’un chien, ses proies principales sont les wallabies(race de kangourou, de taille petite),les oiseaux, les rongeurs et les insectes. Il s’apprivoise facilement. Son cri féroce, son mauvais caractère, l’odeur qu’il dégage quand il est stressé, combinés avec son efficacité de charognard lui ont valu son nom de diable.

Les échidnés

Connaissez-vous cet animal ressemblant à un hérisson? Les échidnés sont des petits mammifères couverts de poils grossiers et des épines, mesurant autour de 15 centimètres. Superficiellement, ils ressemblent aux fourmiliers d’Amérique du Sud et d’autres mammifères comme les épineux porcs-épics, cela est dû à une évolution convergente. Ils ont le groin, qui ont à la fois les fonctions de la bouche et le nez. Leurs museaux sont allongés et minces. Ils ont des membres très courts, solides avec de grandes pinces et pelles puissantes ainsi qu’une petite bouche et une mâchoire édentée. Ils se nourrissent à l’aide de leur longue langue gluante, qui sort de leur museau, pour recueillir leurs proies. Les échidnés vivent généralement en solitaire.

Il existe actuellement quatre espèces, qui, avec l’ornithorynque, sont les seuls membres survivants de cet ordre et sont les seuls mammifères qui pondent des œufs. Bien que le régime alimentaire des échidnés se compose principalement de fourmis et de termites, ils n’ont qu’un rapport lointain avec les vrai fourmiliers d’Amériques. Les échidnés sont nommés d’après un monstre dans la mythologie grecque.

Twitter
Facebook
Google+
Vente de sites